Quelle: srf.ch

Le comité de vote interpartis «Non à cette loi de censure !» a présenté ses arguments à Berne pour la première fois le 11 novembre 2019. Conjointement au comité LGBT «Droits spéciaux NON !», plusieurs orateurs ont critiqué l’extension du Code pénal contre la discrimination en raison de l’orientation sexuelle (votation populaire du 9 février 2020) comme étant une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression, de conscience et de commerce.

Lire la suite