Je vous salue à l’occasion de cette conférence de presse inter parti, sur le référendum „contre cette loi de censure.“ C’est avec beaucoup de joie que nous sommes ici pour présenter nos arguments contre la nouvelle loi de censure, issue d’une initiative parlementaire visant à modifier l’art. 261 bis du code pénal, par un ajout lié à „l’orientation sexuelle“. Pour rappel, le référendum avait abouti avec plus de 68’000 signatures, malgré de vives oppositions et des affabulations de tricheries.

Lire la suite